• Accueil
  • > Archives pour février 2016

blagues carambar

Posté par lemeilleurdesblagues le 27 février 2016

Pourquoi les footballeurs vont chez le coiffeur ? Pour avoir une coupe

 - Tu connais l’histoire de la feuille de papier ?
- Non.
- Elle déchire !

Chez le coiffeur :
- Tu veux du gel dans tes cheveux ?
- Non merci j’ai déjà froid

Dans un magasin :
- Je peux essayer ce pantalon en vitrine ?
- Vous ne préférez pas l’essayer en cabine ?

 

 

57b8318e

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Et bé oui

Posté par lemeilleurdesblagues le 27 février 2016

10366001_920873791366675_5324341432724039445_n

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

des toutes fraiches

Posté par lemeilleurdesblagues le 27 février 2016

Un homme se rend chez son médecin, c’est le DR BENICHOU, il lui dit :

- Bonjour Dr, vous allez bien ? (en parlant avec le nez bouché)

- le Dr répond : oui je vais bien et vous ? Vous êtes la pour quoi ?

- Je…..

- Faites vite, y’a 60 patients qui attendent la…

- J’ai un problème, ma femme ne veut plus faire l’amour avec moi

- Oui et alors ?

- Je ne sais plus quoi faire

- Et bien, vous n’avez qu’à lui parler de cul

- Vous vous foutez de moi, déjà je parle du nez, alors qu’est ce que vous voulez que je parle de cul…

 

Un monsieur vient de gagner 1 million d’euros au loto, il dit à sa femme :

-  dis donc chérie, on a gagné 1 million d’euros au loto 

- elle lui dit : j’entends pas

- ben rapproche toi

- elle se rapproche, un bus passe et boom plus de femme,

- le mari dit : oh putain quand c’est une bonne journée, c’est une bonne journée !

 

C’est un laboratoire de recherches où le patron est noir et l’employé pieds noirs.

Le patron dit à l’employé : tu peux trier les rats : tu met les rats femelles dans une caisse les rats mâles dans une autre caisse pour demain.

Le lendemain, le patron revient et il voit 3 caisses.

Il demande pourquoi il y a 3 caisses.

animaux-MDR-35-moments-uniques-16

L’employé lui répond :

- il y a les femelles, les mâles et les rapatriés (rats pas triés)

 

Un couple va courir au bois de Boulogne, la dame dit à son mari,

- dis chéri, je m’arrêterais bien pour faire une petite gâterie, (il fait très froid)

- le mari dit : ah non je le sens pas ce matin,

- oui je sais tu as peur qu’elle soit toute petite,

- non idiote, c’est surtout que j’ai peur que tu claques des dents.

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

Les lendemains de la poésie |
Leblogdelpapet |
Cheminfaisant56 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Autourdelapoésie
| Dans nos têtes
| Un roman, une quête